Lifting des paupières

Les yeux sont l’organe des sens qui perçoit le plus grand nombre d’informations avant de les transmettre au cerveau pour traitement complémentaire. Il s’agit également de l’organe des sens le plus expressif puisque le premier contact s’établit avec les yeux : lorsque vous saluez une autre personne, lors d’une conférence ou encore avec votre partenaire, lors d’un flirt, etc.

Un regard ouvert et rayonnant donne toujours une impression de sympathie, d’ouverture, d’éveil et de dynamisme. À l’inverse, un regard fermé avec des paupières tombantes ou des cernes gonflées donne une impression de morosité, de dépression, de fermeture, d’apathie et de fatigue.

Lorsque vous contemplez une personne, votre regard se dirige toujours en premier lieu vers les yeux. De ce fait, cette zone occupe une place de choix dans le domaine de la chirurgie esthétique.

À l’instar de l’ensemble de la peau humaine, les paupières subissent également un processus de vieillissement particulièrement important en raison de l’influence de la lumière UV tout au long d’une vie ainsi que des mouvements permanents des yeux et des paupières. Enfin, la peau y est très fine et les fibres du tissu conjonctif sont bien moins solides que celles des autres parties du corps.
Souvent, des lacunes supplémentaires apparaissent dans la musculature de l’œil, provoquant un glissement du tissu adipeux de l’orbite oculaire dans la zone des paupières. Ces « coussinets adipeux » sont soumis à une œdématisation particulière. Ils sont à l’origine du symptôme des yeux lourds et gonflés en partie supérieure des paupières, et des cernes en partie inférieure. Un nombre croissant d’hommes rajeunissent leur apparence en subissant une intervention de ce type.

Le lifting des paupières supérieures requiert une incision au niveau du repli naturel des yeux, de sorte à éliminer toute cicatrice visible après avoir retiré la peau excédentaire et, le cas échéant, le tissu adipeux gonflé. De cette manière, il est également possible de procéder à un rehaussement ciblé de la paupière et, sur demande, à une modification de forme.

Au niveau des paupières inférieures, l’accès aux couches tissulaires concernées peut s’effectuer par les côtés de la membrane conjonctive (transconjonctivale) ou par l’extérieur en réalisant une incision sous le bord des cils (transcutanée). Dans le dernier cas, le prélèvement concerne davantage le tissu adipeux plutôt que la peau. Un résultat esthétique ambitieux est ainsi obtenu et se traduit par une force expressive à caractère juvénile.

 

Durée de l’opération :   1 heure – possibilité d’une intervention en ambulatoire
Anesthésie :   état de somnolence et anesthésie locale
Retour au
quotidien :
  après 3 à 6 jours
Coût :   en fonction de l’effort