Réduction mammaire

Les poitrines très généreuses peuvent être à l’origine d’une importante souffrance psychique pour les femmes concernées et représente souvent une gêne physique lors de la pratique sportive, d’activités de loisirs, du choix des vêtements. Elles peuvent également entraîner des troubles corporels en raison d’une tension permanente ressentie au niveau de la colonne cervicale et des muscles du cou.

Dans ces cas précis, une opération corrective peut permettre d’optimiser l’apparence et de retrouver l’estime de soi. Dans le cadre d’une réduction mammaire, le chirurgien retire d’abord du tissu glandulaire et adipeux excédentaire au niveau du thorax avant de diminuer l’enveloppe cutanée recouvrant les seins, en raison de la réduction du volume.

L’incision réalisée pendant l’opération dépend de la technique chirurgicale choisie, de la taille de la poitrine, de la largeur de la base des seins et de la texture individuelle de la peau. En principe, l’incision s’étend autour du mamelon et verticalement vers le bas jusqu’au repli naturel sous le sein. En cas de réductions plus importantes, une incision transversale supplémentaire dans le repli naturel sous le sein, s’avère nécessaire. Le tissu et la peau sont retirés en partie inférieure de la poitrine. Le choix ne devra pas forcément porter sur une technique d’opération qui laisse peu de cicatrices, l’objectif étant avant tout d’arriver à une forme de poitrine idéale.

Il vaut souvent mieux envisager une cicatrice un peu plus large et obtenir au final une poitrine bien faite et proportionnée. Les cicatrices postopératoires s’estompent après quelques mois seulement. Un trait fin, passant inaperçu pour toute personne non-avisée, restera l’unique marque de l’opération. Dans tous les cas, le chirurgien essaiera de réduire au maximum la taille des incisions nécessaires et les rendre aussi peu visibles que possible, de sorte à pouvoir les recouvrir avec un petit bikini.

Qu’il s’agisse d’une augmentation ou d’une réduction mammaires, les règles de conduites appliquées sont les mêmes.

 

Durée de l’opération :   2 heures (suivant la technique employée)
Anesthésie :   anesthésie générale
Séjour en clinique :   1 jour
Retour au
quotidien :
  après 3 à 8 jours
Coût :   en fonction de l’effort